Crossover : Petit festival est devenu grand !

En 11 années d’existence le festival Crossover de Nice est devenu l’un des événements culturels majeurs de l’été sur la côte d’azur. Récit d’un développement impressionnant.

Une explosion démographique de festivaliers

C’est ce qu’on appelle une croissance spectaculaire. En 2018, le festival Crossover comptait chaque soir près de 3000 spectateurs dans le Théâtre de Verdure de Nice. Pour son édition 2019, l'événement a triplé sa fréquentation en atteignant 9000 personnes par jour.

Plusieurs ingrédients expliquent cette métamorphose. L’installation d’une seconde scène sur la place Masséna tout d’abord. « On est très fier que la ville de Nice nous ait fait confiance. La place Masséna est le cœur de la ville. Sa plus grande et plus célèbre place. » nous explique Jennifer Pasquier du pôle partenariat et sponsoring de Panda Events. Et ensuite, une programmation toujours plus ambitieuse. L’augmentation exponentielle de spectateurs facilite la venue de grandes têtes d’affiche, dont “le plus gros vendeur de disque français du moment” comme le souligne Matthieu Corosine.

Une année charnière

Pour des raisons sécuritaires et logistiques, les festivals en pleine ville sont assez rares. Alors imaginez le défi que représente l’installation d’un festival de 18000 spectateurs sur deux jours sur la place la plus fréquentée de la capitale de la Côte d’Azur ! « Pour nous c’était très important de revenir dans le centre de Nice, surtout après les événements dramatiques qu’a connu la ville il y a trois ans. Il fallait montrer que la fête était de retour en plein cœur de la cité. Nous voulons participer à sa renaissance. » nous explique Matthieu Corosine, producteur du Crossover.

Le festival Crossover ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’année prochaine l’objectif est d’atteindre les 40 000 spectateurs sur tout le week-end. Pour y arriver, les organisateurs nous promettent pas mal de surprises pour les prochaines éditions !